Aller au contenu

FAQ

Quelques questions fréquemment posées

Quel est l’objectif de la sophrologie ?

La sophrologie favorise le mieux-être mental et physique en basant ses pratiques sur la présence et la conscience du corps et des sensations ; elle aide à prendre de la distance en apaisant nos « ruminations mentales » et agit sur le stress et ses manifestations, l’insomnie, la douleur… c’est aussi un soutien important pour préparer un examen, un rendez-vous ou une épreuve sportive. La sophrologie est une thérapie courte qui relie le corps et l’esprit.

Pourquoi la respiration est-elle importante en sophrologie ?

La respiration diaphragmatique est fondamentale, car elle est, physiologiquement, un outil puissant pour s’apaiser et réguler le rythme cardiaque. À l’opposé, une mauvaise respiration est un facteur d’aggravation des symptômes du stress.

Comment choisir son/sa sophrologue?

Il est important de regarder sa/ses formations, de pouvoir lui poser des questions sur son parcours et sa pratique. Les sophrologues caycédiens (sophrologie originelle) ont une formation et une pratique différente des autres sophrologues qui eux-mêmes peuvent cumuler plusieurs spécialités. Surtout, la confiance est primordiale. Par ailleurs, méfiez-vous d’un.e sophrologue qui promet de vous guérir ou de vous changer : la sophrologie n’est pas une médecine et le changement, s’il arrive, viendra uniquement de vous.

Comment se déroule une séance de sophrologie ?

Chaque sophrologue selon sa formation aura son propre mode de fonctionnement ; personnellement, je n’ai pas de protocoles fixes, j’essaie de m’adapter à chacun.e. Toutefois, la trame générale est assez similaire : temps de partage oral, respiration, pratiques dynamiques, visualisations… dialogue post-sophronique. On peut être debout, assis ou allongé.

Quelle est la différence entre l’hypnose et la sophrologie ?

Très schématiquement, disons que l’hypnose s’adresse à l’inconscient et vise la résolution d’un problème en s’appuyant sur un état de transe hypnotique, alors que la sophrologie met le corps et la conscience au cœur de sa pratique. Cependant, les deux sont parfois très proches comme lorsqu’il s’agit de sevrage tabagique et de préparation mentale par exemple.

Est-ce que la sophrologie s’adresse à tout le monde ?

Oui. Enfants, adolescents, adultes, séniors, en bonne ou en mauvaise santé. Il est toutefois essentiel que la demande procède de la personne même ou qu’elle ait donné son accord (pour le cas d’un enfant par exemple). Et de vérifier auprès du/de la sophrologue qu’il/elle peut répondre à la demande. Seule contre-indication, la schizophrénie.

Est-ce que la sophrologie soigne la dépression ?

La sophrologie ne soigne pas, seuls les médecins et spécialistes médicaux soignent à l’aide ou non de médicaments. Par contre, la sophrologie, comme la méditation et la relaxation, accompagnent favorablement les traitements et participent à l’amélioration de l’état dépressif.

Quelle différence entre la sophrologie et la méditation ?

L’inventeur de la sophrologie, le professeur Caycedo s’est inspiré, entre autres, de la méditation bouddhique pour élaborer sa pratique. La méditation dite de pleine conscience me semble assez proche de certaines pratiques utilisées en sophrologie comme le scan corporel, la concentration sur la respiration et la conscience du temps présent. Disons, pour faire bref, que la méditation n’a pas pour objet de se détendre ou d’améliorer sa situation, même si la pratique peut y conduire, alors que la sophrologie propose des pistes de changement.

Est-ce qu’un sophrologue c’est pareil qu’un psychologue ?

Pas du tout ! Le psychologue vous accompagne à travers la parole et vous aide à comprendre vos difficultés quand le sophrologue met le corps au cœur de sa pratique ; les deux sont parfaitement complémentaires. Toutefois, il me semble indispensable pour un.e sophrologue d’avoir des bases solides en psychologie et en psychopathologie, ne serait-ce que pour repérer ce qui échappe à notre terrain (maladies psychiques par exemple) et pouvoir orienter les personnes vers les spécialistes adéquats.

Est-ce que le/la sophrologue est un médecin ?

Non, ou alors très rarement. À ce titre, il/elle ne fait pas de diagnostic ni de prescription médicale.

Est-ce que la sophrologie est remboursée ?

Elle peut l’être partiellement (un peu comme pour les séances d’ostéopathie) par votre mutuelle, en général entre 3 et 6 séances après communication de la facture que le/la sophrologue vous fournira. Voir la liste :
https://www.chambre-syndicale-sophrologie.fr/mutuelle-sophrologie-sophrologue/

Est-ce qu’il vaut mieux pratiquer la sophrologie en groupe ou en séance individuelle ?

L’important, c’est de pratiquer ! La différence, c’est qu’en individuel, vous serez accompagné au plus près de vos symptômes et de vos objectifs. Le groupe reste plus général, mais c’est une très bonne opportunité de pratiquer.

Est-ce qu’on peut faire de la sophrologie à la maison ?

Bien sûr ! L’objectif de la sophrologie est de vous rendre autonome : chaque « exercice » proposé peut être repris à la maison. Je peux vous aider à élaborer différents protocoles selon les situations. Plus il y aura de répétitions, plus votre cerveau associera rapidement.

Est-ce que la sophrologie peut aider en cas de cancer ?

Oui. Elle fait partie des soins de support dans les différents Plans Cancer ; elle intervient favorablement à différents moments : annonce, traitement, opération, convalescence… pour aider à diminuer l’anxiété, les effets secondaires, se préparer à certains examens, mieux accepter les transformations du corps, etc. J’ai eu l’occasion d’intervenir dans un service de cancérologie pendant plusieurs années et j’ai pu vérifier et valider les effets bénéfiques des séances de sophrologie sur les personnes malades.

Comment se passe une séance de sophrologie en visio ?

Le confinement nous a obligé à adapter nos pratiques et les séances de sophrologie en visio fonctionnent aujourd’hui très bien ; lors du premier rdv, je vous écoute et vous pose éventuellement quelques questions pour mieux comprendre votre parcours et votre demande, je réponds de même à toutes vos questions ; puis, nous entrons de plain-pied dans des séances qui sont très proches de celles que nous pourrions avoir au cabinet. Il est indispensable d’être au calme, ne pas être dérangé.e et avoir un casque ou des écouteurs.

Est-ce que la sophrologie peut aider contre la douleur ?

Oui. La sophrologie ne joue pas sur la douleur elle-même comme le fait un médicament, mais sur la perception que nous avons de la douleur ; en accueillant des sensations agréables et en se défocalisant mentalement de la zone douloureuse, l’intensité de la douleur perçue baisse. Attention, cela fonctionne avec les douleurs chroniques et les douleurs modérées. Dans le cas de douleurs aiguës, merci de prendre contact, je vous dirai si à mon avis cela peut aider.